Photographie de Najari Abdellah

Un regard vert habillé de vert. A la fois rehaussé de vert et clôturé de vert. Un regard qui se perd au loin, très loin de ces quelques bouts de tissus : j’ai choisi une image riche en messages forts et complexes pour la partager avec quelques amis acteurs de la scène artistique et culturelle. Je les remercie d’avoir partagé à leur tour leurs émotions avec la sincérité et l’humanité qui les caractérisent.
Brahim Benkirane

Vert. Un regard profond aux couleurs de l’espoir, celui d’un enfant qui regarde l’oiseau libre, sortir de sa cage, pour voler de plus en plus haut, vers un ciel à porter de main, un véritable cadeau de la providence. Tu seras amour, sauveur de l’humanité.
Jamil Bennani, artiste designer

Si jeune au regard pétillant déjà emprisonné. Pourquoi ce choix de prise de vue en plongée, pourquoi dominer encore cette jeune personne qui semble l’être déjà beaucoup !
Guy Thimel, photographe

Vert émeraude si précieux et si pur ... couleur de l’espoir et de l’islam. Un regard que j’imagine souriant mais aussi très interrogatif. Intriguant.
Christophe Cochain, artiste plasticien

Regard profond et pur, bien mis en valeur par la gestion de la lumière et une très bonne netteté. On dénote également un superbe sourire, doux, innocent qui rappelle à quel point le voile ne saurait cacher la splendeur de l’âme et la beauté des traits.
Mohamed Ali Lyamani, photographe

Cette photo me met très mal à l’aise. D’abord parce que cette jeune enfant est voilée de manière à ce qu’on ne voie que ses yeux ; réalité que je trouve insupportable car elle représente la négation même de l’enfance, pour moi synonyme d’insouciance, de légèreté, de liberté ... Et mon malaise est renforcé par ce regard qui cherche à s’échapper du cadre ; cadre photographique à ce point resserré qu’il accentue l’idée du carcan qui pèse sur cette enfant.
Laetitia Grotti, chef d’édition

Miroir de l âme, C’est le regard qui fait le monde ! Regard assassin, Regard hautain, Regard médisant, Regard des ignorants ... La parole est-elle nécessaire ? “Au sourd l’œil sert d’oreille”.
Florence Arnold, artiste plasticien

Je ne peux regarder cette photo sans éprouver un certain malaise … le regard de cette enfant étouffée sous le terrible poids du voile, et écrasée, comble du désespoir, sous l’objectif du photographe ! Avec très peu d’éléments (enfant portant le voile sur fond bouché), celui-ci réussit à focaliser notre regard sur l’essentiel … La seule note de couleur, le vert des yeux et du voile, force le questionnement : est-ce intentionnel ou un simple fait du hasard ?
Said Housbane, artiste peintre

Ma prof du collège nous avait donné des exercices à faire, pendant les vacances, dont une recherche sur une figure littéraire arabe. J’avais choisi May Ziadé et un de ses vers m’avait marqué: « Le ni9ab n’est pas le 7ijab … ». Je vous laisse chercher la suite.
Mohamed Beyoud, resp sce action culturelle à l’IF Meknès

Regard, plissement, drapé, androgyne, espoir, attente, lisse, beauté, masque, envie, délivrance, vert, secret, enfant, cheveux, soyeux, dissimulation, noisette, pétillement ...
Philippe Pousset, sculpteur

Alourdie par des voiles ternes, il n’émane de cette photo qu’une douce lueur par le regard qui brille dans les yeux émeraudes et qui font entendre un mur’mure voilé.
Abdelghani Bibt, artiste photographe

C’est incroyable de se rendre compte à quelle enseigne notre regard est conditionné par l’actualité médiatique ! En effet, face à une telle image, vient automatiquement à l’esprit le débat, voire le combat, que cristallisent les médias autour du vestimentaire où se tissent depuis la nuit des temps la complexité des enjeux liés au corps à travers des insignes culturels et cultuels, ici, le foulard, la burka et autres voiles dits “islamiques” ... Alors qu’on pourrait s’engager dans une lecture purement plastique et poétique d’une telle photo fondée sur le jeu du drapé, de la texture, d’ombre et de lumière ...
Mohamed Rachdi, artiste, critique d’art et commissaire d’exposition