Lieu : Galerie Mohamed Kacimi à Fès

A l’occasion de la deuxième édition du Festival des Arts de la Rue, la Galerie Mohamed Kacimi à Fès a accueilli, du 03 au 12 juillet 2015, une exposition photographique collective sous le titre «La vie aux yeux des femmes photographes». Cette exposition a regroupé quatre jeunes photographes : Chaimae Beroigui, Latifa Harmouch, Oumayma Benjira et Soumaya Dakhissi. Quatre appareils photo, de touche féminine, nous ont rapporté des scènes variées du quotidien marocain. Des photos qui sont le miroir de notre culture, des coutumes et des mœurs. Quatre jeunes femmes vernissent leurs photographies du regard féminin, un regard plein de vie, comblé d’émotions et de tendresse.
Chaimae Beroigui, élève ingénieur à Fès, a pu maîtriser aussi l’ingénierie de l’art. Ambitieuse et photographe passionnée, elle cherche à retrouver son identité, son âme et ses émotions dans chaque déclenchement de son appareil photo. Ses photographies, présentées dans des expositions nationales et internationales, ont une touche de drame et de souffrance. Cette jeune photographe s’intègre avec sensibilité dans la vie des rues pour ressentir la vie des hommes et des femmes et rapporter leur état d’âme dans des portraits et des scènes bien composés.
La perle bleue du nord, Chefchaouen, était une muse pour Latifa Harmouch. Elle s’est inspirée de ses ruelles et de ses habitants pour nous faire goûter à la fois la beauté de la vie des rues, et la souffrance vécue par une partie de sa population. Notre jeune photographe cherche dans chaque prise de vue à immortaliser une image de notre culture et à célébrer la joie dans ses œuvres, exposées plusieurs fois dans des galeries nationales et internationales.
L’expérience de Oumayma Benjira a vu le jour dans une association nationale de la photographie où elle a appris à enregistrer le réel sur des images pleines d’émotion. Ses photographies sont généralement des scènes inspirées du quotidien marocain qui racontent des histoires parfois dramatiques ou tragiques et d’autres joyeuses ou amusantes.
D’Azrou, Soumaya Dakhissi nourrit nos yeux par des œuvres photographiques paradisiaques. La nature marocaine l’inspire et permet à son imagination de recréer des paysages avec plus d’amour et de tendresse. Ses photographies aux couleurs vivantes et harmonieuses sont soigneusement composées.